14 janvier, 2018

hez 3einik tchouf zine (lève les yeux tu verras la beauté?)

Ce n'est pas vraiment la saison des mariages et pourtant, y aura toujours un couple dans ton cercle de connaissance qui se décide à se marier en hiver quand il caille à ne pas sortir de la couette parce que, te diront-ils: "Faut croire que c'est la nouvelle tendance, et puis, un mariage en hiver ça porte bonheur" ou encore "le traiteur est tellement côté que les listes d'attentes s'étalent sur 6 mois t'imagines?" "c'est tellement plus romaaantique" *yeux qui clignent à cent à l'heure*
Alors qu'en vrai, toi tu sais que c'est parce que ça coûte moins cher un mariage en décembre, mais tu ne diras rien.
Tu sors ton caftan en velours et tu prie pour que ce ne soit pas une garden party, tu prie pour qu'il ne pleuve pas (bien que ça t’intéresserait de voir un mariage tomber à l'eau) et tu y vas.

Te voila accueillie par l'incontournable troupe de dekka merrakchia, des gens qui dansent dans la rue parce que un mariage c'est d’abord du bonheur, des flash qui viennent de dieu sait quelle direction, tu remercie intérieurement ton fond de teint mac qui ne brille pas sur les photos.
il y aura toujours quelqu'un pour t'accueillir, les parents, une soeur ou une cousine éloignée pour te souhaiter la bienvenue et t'accompagner a ta table, te voila installée. Génial, juste a droite du jouk, ca en dit long sur ta relation avec les mariés.
En fait c'est assez simple, la distance qui te sépare de la table des mariés est relative à ta relation avec eux pareil avec la distance qui te sépare de l'orchestre. Plus tu es proche de l'orchestre et loin de la table centrale eh bien moins tu es importante, et vice versa.

tu te forces à sourire pour la caméra qui passe. On te sert un cocktail et beaucoup de calories.
Toujours te rappeler qu'il ne faut jamais baisser ses gardes, un sourire large accroché aux lèvres, si on ne veut pas que les flashs immortalisent le regard dédaigneux que tu lances au caftan de ta voisine de table.
Tu te forces à sourire pour les vieilles tantes qui se succèdent pour t'embrasser en te lançant un l3o9ba lik en agitant frénétiquement leur éventails, elles qui voudraient assister à ton mariage avant leur triste décès. quand on est célibataire c'est inratable il y aura toujours une tata pour te faire quatre à cinq bisous interrompu par des "mashallah comme tu as grandi, tbarkelah que tu es belle il te manque plus q'un mari nchallah que dieu me garde en vie pour assister a ce jour béni"

Un sourire pour les photos surprises.
Un vert de thé.
Une autre caméra.
Tu te forces à être aimable envers la cousine lointaine qui profitant d'une chaise libre à ta droite s'installe et se lance dans un long monologue sur sa vie palpitante: comment elle a tout plaquer pour vivre à New York, que là -as tout est différent et qu'elle prépare ses prochaines vacances aux Maldives.
Caméra, sourire.
Crampe.

Tu regardes la mariée sur sa Amariya, un sourire figée sur les lèvres, elle commence à se dandiner sur du Beyoncé. Non mais les mariages de nos jours c'est du n'importe quoi.
Viens après la séquence chaabi, celle que tout le monde attends, la scène est un peu apocalyptique.
Après l'exercice physique, viens la bouffe. Il est minuit quand on se décide enfin à servir le dîner. le Jouk joue du Oum katlthoum pour accompagner la pastilla. C'est souvent du Enta Omri, et il y a toujours un oncle un peu ivre qui chante faux et en plus la bouche pleine.
Tu essaies de calculer le nombre de séances de cross-fit nécessaires pour brûler les calories des deux parts de tartes que tu as pris en dessert.

Tu te dis que si tu danses un peu ça pourrait aider, c'est à peine que tu te lèves que tu le vois s'approcher. Pas lui, le lourdeau. tu n'as même pas le temps de l'éviter qu'il commence déjà à te parler de lui, il te rappelle le fils de qui il est. Rachida ? Elle est cousine avec la belle-soeur de Sana qui a fais ses études avec le frère de Hind. Comment ça tu ne connait pas Hind, peu importe il te fais savoir qu'il a un double diplôme en business machin d'une université française, qu'il travaille dans les assurances, à un appart, une voiture, passes ses vacances d'été à Agadir et ses vacances d'hiver à Ouka; tu le vois déjà venir à 100 à l'heure avec le discours de "maman voudrait me voir marié bientôt mais", alors tu contre attaque en prétextant que tu as besoin de fumer une clope, ça devrait le calmer. mais toi, en vrai, tu ne fumes pas et tu ne comptes pas mettre un pied dehors alors qu'il est en dessous de 10° même avec un caftan en velours. Tu te diriges alors vers le premier serveur que tu vois; tiens, du thé à la menthe et une corne de gazelle, ça devrait te faire du bien.
Caméra, sourire, croquer délicatement dans le biscuit. petite bouchée. toujours sourire. Pause musicale pendant que la mariée est allé changer de caftan.

C'est là qu'on t'appelle, c'est l'heure de la photo souvenirs avec les deux tourtereaux, tu fais bien attention à ne pas avoir l'air boudeuse, tu en profites pour lancer un félicitations ! Mabrouk ! très enthousiasmés aux deux mariés. Voilà ça c'est fait.
Tu te rends compte que tu as mal aux pieds, bah oui ma cocotte, tenir debout sur des 12 cm c'est pas pour tout le monde. Tu traînes les pieds vers ta table et tu te laisses tomber, tu as les tympans qui vont exploser, les pieds gonflés et tu sues un peu, un doliprane te ferais du bien ou mieux ton lit.

Mais la nuit est loin d'être finie. Il est bientôt 2h du matin c'est l'heure ou une blonde platine jusque là passée inaperçue fais soudain son entrée sur la piste de dance, elle a la quarantaine et danse très bien mais tu lui trouves des airs de putes, elle prend son foulard et le noue sur ses hanches, un peu trop confiante elle s'empare du micro et commence aussi à chanter, tout le monde est un peu gêné sauf peut-être l'oncle ivre qui chante en chœur avec elle. Mais tout le monde fait mine d'apprécier de rire, tout le monde applaudi, tu entends des elle a toujours été un peu fofolles had Souad et des rires qui fusent. Tu profites de la cacophonie pour t’éclipser, il se fait tard, tu n'as pas vue la robe blanche ni la pièce montée, ni la harira à 5h du mat'. tu sors rapidement des petites pièces de ton clutch pour le gardien de voiture, car la seule chose à laquelle tu pense maintenant, c'est de pouvoir enlever cette ceinture qui te comprime l'estomac et de te jeter dans le confort de ton lit, seule mais heureuse.

Nos voeux pour les jeunes mariés !






01 janvier, 2016

Not in my nem

2016.
Inutile de te parler des statistiques en chute libre de ce blog, parce que ce soir je viens te souhaiter une agréable nouvelle année, par tradition plutôt que par honnête conviction, en effet j'ai le pessimisme de croire que ce qui vient est encore pire que ce que nous avons vécu et que la vie nous cache biens de désagréable surprise.
2015 a été éprouvante, je n'ai pas besoin de te détailler toutes les horreurs qu'elle nous a ramené,mais je voudrais avoir quand même la liberté de souhaiter que pour 2016 l'humanité cesse de s'étriper et de s'auto détruire, parce qu'au fond, c'est bidon.
je porte aussi ma pancarte "Not In My Nem" dans l'espoir que l'on cesse d'exiger des nems qu'ils s'excusent, ils n'y sont pour rien, vraiment, wallah ; et je te propose d'échanger un plat de nems contre une bonne assiette bien marocaine de briouates aux fruits de mer, si tu veux bien. (Aucune connotation politique ou Charlistique je te promets).
Montres à ce monde de brutes, que au delà de nos différences toi et moi sommes capables de nous aimer.
Voilà pourquoi, je te demande de célébrer, d'être heureux, de profiter des choses simples de la vie et de ne pas trop réfléchir,
...

L'odeur du café encore chaud, le confort de ton canapé IKEA, la douceur de tes grosses chaussettes. tu te lèves et tu regardes par la fenêtre, il fait nuit, un léger brouillard s'est lever mais tu arrives quand même à voir que... qu'est ce qu'ils font les gamins de la grosse pouffiasse d'en face, mais ... mais .. c'est ton jardin ? elle va entendre parler de moi !
...
Non en fait ça c'est moi ...

mais tu as compris l'idée générale


La photo magnifiquement artistique (ou artistiquement magnifique), que je ne te fais pas découvrir d'ailleurs parce qu'elle a été sur tous les réseaux sociaux ces dernières 48 heures mais je te laisse admirer sa beauté digne d'un tableau de la renaissance.
Prise par Joel Goodman, à Manchester, selon Google.

Ah ces brits !

Bonne année.

12 juillet, 2015

Je suis diplômée

*se racle la gorge*

Ceci est un billet que j'écris dans mon lit depuis mon téléphone. C'est la première fois que je le fais, Autant te dire qu'il a un goût de texto et de beaucoup de fautes d'orthographe (tu me pardonneras)

J'ai fini l'école. Cinq ans d'hésitation, de stress, d'examens ratés et d'autres réussis, de moments où je me disais que j'aurai peut être mieux fait de bosser avec Hassan dans sa Superette (ce choix n'est pas anodin si tu connais ma relation tumultueuse avec Hassan) plutôt que de suivre ce trip incroyable et fou que j'ai n'ai pas vraiment choisi et qui s'est plutôt imposé par le hasard des choses et de la vie, qu'est la finance (ou les finances je sais pas trop honnêtement).
Je suis diplômée, j'ai passé le cap des vingts ans il y a quelques années (c'est toujours sympa de se le rappeler) et j'ai toujours six ans d'âge mental.
Je suis diplômée, il était temps me diras tu.
Mais après le soulagement vient l'hésitation.
Pour illustrer la chose je me sens dans une gare ONCF* la veille de vacances scolaires, l'endroit est bondé, les gens sont stressés, les trains sont en retard et personne ne peut t'expliquer ce qui se passe réellement.
Alors en attendant que mon train se décide à partir, et en priant pour qu'il ne s'arrête pas au beau milieu de nulle part comme c'est souvent le cas pour les trains ONCF, je t'embrasse sur le nez et je te fais beaucoup de calins. (chantilly power et coeur sur toi)

Mais je te promet internaute, je reviendrai, pour toi. D'ici là Namasté, bisous.

Oh et un petit son ne ferait pas de mal, parce que Nina knows how I feel ...



* Si tu me lis de l’hexagone, il faut comprendre SNCF.

11 juillet, 2014

بلاد العرب اوطاني وكل العرب اخواني

Le monde ne dénonce ou ne défend que lorsqu'il y voit son intérêt.
Ce qui se passe au Moyen Orient en dit long et nous prouve que finalement les valeurs humaines ne sont que de bien jolis slogans, qu'on nous sert à chaque JT.

"La communauté internationale dénonce !"
Mais qui est cette communauté internationale finalement? qui sont ces gens ? qui ne font que dénoncer, comme on dénonce la fourrure sur les podiums, ou les tests cosmétiques sur animaux. 
Aujourd'hui on défend l'Homme (et ses droits) de la même façon que l'on défend l'environnement, on met un le tout dans un sac biodégradable pour faire joli mais on épuise quand même les ressources naturelles parce que voilà, l'enjeu il est énorme. 
On peut verser une larmichette pour les enfants des favelas parce que humanité, mignonneries et autres cacas des médias mais on construit quand même des stades et on détruit des vies. 
On peut prendre un selfie #BringBackOurGirls quand on est première dame du  plus puissant pays au monde alors qu'on peut faire beaucoup plus pour "aider".
On peut tenir des réunions, des assemblées, des sommets d'urgence, inviter l'ONU, le G8, la Ligue Arabe (7r9jdbabaklklb*) s'indigner, dénoncer puis passer au cocktail dinatoire.
On peut poster des photos des enfants de la Palestine, comme on peut rédiger des dépêches officielles pour dire que le pays tel apporte son soutien total aux populations sous les bombes.

Il faut se rendre à l'évidence, nous sommes tous un peu responsable. Le silence de nos chefs d'états, des cheikhs, de l'audiovisuel, c'est LE signe qu'il est temps pour nous de faire bouger les choses. 
Notre conscience, nos télés, notre éducation, nos sens de la responsabilité c'est par là qu'il faut commencer si on veut vraiment aider.

Après je suis peut être une utopiste mais j'y crois aux paroles de Hicham El Jakh  بلاد العرب اوطاني وكل العرب اخواني

J'y crois à cette union, et je veux continuer à y croire.




*cherche pas, tu comprendras pas.


25 mai, 2014

A celle qui m'a pris ma glace

Toute ressemblance avec des personnes ayant réellement existé ne serait pas purement fortuite (Mes excuses à Hassan, c'est un chic type).
Ce billet n'est pas sponsorisé par Haagen Daz

Un petit billet rapide à l'adresse de celle qui a pris le dernier Haagen Daz caramel speculoos de la Superette de Hassan sur le boulevard Anoual de Casablanca.
Je dis "celle" parce que je sais que tu es un XX, que tu as des problèmes de poids et de coeur, que tu es le genre de filles qui peut sortir en combo jogging-tongs, et que tu t'es surement dit "meh pourquoi pas un Haagen Daz avant (ou après) le couscous du vendredi."

Je veux que tout mon lectorat se regarde dans une glace et qu'il se demande si oui ou non il répond aux critères précités. Si tu te retrouve dans cette description et que tu as le bide plein de lactose, sache internaute, que tu as pris mon Haagen Daz, que je le sais et que je suis bien en colère.

Je vous explique pourquoi, c'est un peu le but du billet.
Je suis énervé contre Hassan le gérant de la supérette, parce qu'il a des Haagen Daz une fois tous les siècles, et que je lui ai demandé des années lumières (hyperbole) avant et qu'il m'a répondu :

"فوندرودي نشاء الله أَ مادموازيل"

"Vendredi j'en aurai mademoiselle"

Donc ce matin (vendredi) j'arrive tout sourire, l'air sereine, et le coeur qui fait des boum boum joyeux, Hassan, ce vicieux, me contre-attaque avec un sourire encore plus large que le mien quand je lui demande mon graal :   " !مابقاش" "y'en a plus!"

Hein ? Que ? Quoi ? Kifach ? (J'ai même dit des choses en Amazigh)

Sachez que j'étais vraiment, vraiment, énervée, genre au point que j'avais des gros mots sur le bout de la langue et des fourmis dans le corps. (heureusement que je me suis rappelé que Hassan était la seule superette du coin et qu'il valait mieux ne pas le contrarier de bon matin.)

Donc voilà Hassan me parle de la demoiselle qui a pris non pas un, non pas deux mais trois Haagen Daz caramel speculoos me laissant pour seul et unique choix les pots à la Fraise.


EST CE QUE J'AI LA TÊTE DE QUELQU'UN QUI PREND DES POTS A LA FRAISE ?

Pourquoi ne pas aller en chercher ailleurs, me direz-vous? Quel est le secret de cette loyauté inconditionnelle pour la supérette de Hassan ?
Mais internaute, on est vendredi à midi, à l'heure de la prière, il fait chaud à en suer du sang.

(et puis si j'allais en chercher ailleurs tout aurait été trop facile et pas besoin d'en écrire un billet finalement).

Revenons à la partie où j'ai été énervée donc, et je m'adresse à celle qui a pris les pots Haagen Daz caramel speculoos :
j'ai presque autant de haine pour toi que pour la grosse truie qui a pété pendant le cours de gym de la semaine dernière.
J'ai presque autant de haine pour toi que j'ai envie de te démonter la gueule avec une paire de 16cm.
J'ai presque autant de haine pour toi que je voudrais que Kim et Kanye t'adoptent.
J'ai presque autant de haine pour toi que pour le chat du voisin qui crache à chaque fois qu'il me voit, d'ailleurs j'ai autant de haine pour vous deux que je voudrais vous voir rejoinde le cast de Happy Tree Friend et finir dans un broyeur. 

Voilà. Je vous laisse, j'ai besoin d'une séance de Yoga Vinyasa pour ouvrir mes chakras. Namasté.

________________

Au moment où je publie ce billet (dimanche donc) j'ai réussi à avoir ma glace, je suis contente et en paix avec moi-même, merci de ne pas vous inquiéter pour ma santé.

07 mai, 2014

Recrutement


Un jour je devrais chercher du travail, mais en attendant je préfère en rire. 






Planche faite en 2011 pour un projet de la section dessins et caricatures du CFD de mon école.


04 mai, 2014

Celebrities I would like to have dinner with


Jack Black :  I believe  there's two kind of annoying people in the world, people who annoy you so much you just want to punch them right in the middle of their face,  several times, and people who annoy you, yet you can't help but laugh ! Jack Black is the second category and that is why I want him at my table. Besides, come on guys, The School of Rock was a good movie ! We will have burgers at a suspicious place down Brooklyn, and jack will speak and chew so loudly I'll be embarrassed for the rest of my life.

Jared Leto : I really don't care about him lecturing me on first world's problems, but I insist on touching his hair. I don't care if it's inappropriate. I'm the one writing this post, don't tell me what to do !
We will have a Chawarma and coke takeaway.

Beyoncé & Blue Ivy : I feel like Beyoncé is into the green smoothies, ssogreen smoothie we will have. 

Kevin Spacey : I want him to go through a long platonic talk and to never shut up while I'm having a Caesar salad.

Zack Galifianakis : despite the fact that he has a hard spelling last name ( I had to google it) I think a little bit of awkwardness won't be a harm, we will have pancakes, at lunch time (btw his "between two ferns" show on youtube is great).

Lindsey Lohan : I'll have her for lunch, chances are she will be half sober. I want to ask her about this boyfriend list (I mean ... Heath ledger? crazy huh?) and I want to poke her face to check if it's still "alive" or if it's all plastic.

Emma Watson & Jennifer Lawrence : I'll have them both at my table, these two are so different from each other, yet, i think I like them equally. We will have casual girls talk, Emma will skip dessert, Jen and I won't.

Anna Wintour & Karl Lagarfield : I have a feeling that I won't have much fun, but i need to ask them about their haircuts, and i want to have fancy talk about bags and dresses. 

Sofia Coppola : This is silly but I will just tell her how much I love her movies. I will be so intimidated it will ruin the dinner. So we will watch Lost In Translation and she will tell me funny jokes about the set.

Adele : we will eat Doritos in her living room and play with her trophies and we will laugh at each other's dirty jokes.

I was planning to invite Letterman too for a dinner but i really, really doubt i can stand his silly monologue, so I'll just send him a Latte with a note asking him (politely) to retire. 

23 février, 2014